Parfois, on se cache.
Parfois, on donne le change (ou on croit le donner) en se dérobant derrière un masque.
Parfois, on joue un rôle, tel un comédien dans une pièce de théâtre, qui endosse son rôle à la perfection.
Parfois, à trop jouer ce rôle, on s’essouffle, parfois on se perd, parfois, on s’oublie.
Parfois au point de ne plus se (re)connaître…

Derrière la robustesse apparente ou encore des formes généreuses, une grande et forte personne… pour ne rien laisser paraître…
Derrière cette densité, la solidité et la résistance…
Derrière cette matière, des responsabilités, la lourdeur de certains fardeaux et émotions, des tourments en surcharge et des vides à combler…
Derrière ce masque, un autre masque …

Jusqu’à ce qu’un jour, c’est décider de partir à la conquête de la personne qui se trouve au plus profond de son être.
Jusqu’à ce qu’un jour, c’est faire le constat qu’il y a comme autre chose à aller voir.

Ne plus faire semblant, ne plus se mentir à soi-même, ne plus mentir aux autres et laisser enfin apparaître ce que vous êtes vraiment.
Parfois quelques fêlures, parfois une certaine fragilité qui laisse passer la lumière.
Parfois quelques peurs, derrière lesquelles se cachent des messages, qui vous veulent tous du bien…
Quand souvent il y a comme l’envie indéniable de vivre et poursuivre cette aventure … parce que c’est maintenant …

A la seule différence que lorsque ce moment et venu, c’est vous et vous seul qui décidez de la vitesse et l’art de façonner ce que vous êtes en train de devenir.
Parfois cela demande quelques efforts, quand à d’autres moments, l’aventure avance un peu plus vite, comme une évidence.
Comme si l’énergie utilisée jusqu’alors à se cacher derrière cette carapace, était désormais réorientée vers ce que vous souhaitez et êtes en train de devenir, pour être en accord et en paix avec soi-même.

Parfois, on se révèle : à soi-même, aux autres, au monde …
Parfois, on quitte ce masque pour (re)trouver celui qui est – vraiment – le nôtre …
Parfois, on décide de jouer enfin son propre rôle, tel un metteur en scène qui sait désormais qu’il peut agir, devenir celui qu’il veut être, à sa façon, pou adopter un scénario meilleur que les précédents… définitivement…
Parfois, c’est (re)prendre son souffle, respirer le grand air et toute sa légèreté apaisante.
Souvent c’est se (re)trouver pour pouvoir avancer plus sereinement et plus librement.
Pour enfin se (re)connaître et prendre soin de cette belle personne, juste là, qui attendait cet instant …

 

Quand est venu le moment de se révéler à soi-même